Niort Agglo | Capitale de l'économie solidaire et sociale

L’ESS : une autre façon d’entreprendre

 

L’économie sociale et solidaire (ESS) est une façon différente d’entreprendre, de manière collective, où l’humain est au cœur du projet d’entreprise. L’ESS n’est donc pas une filière ou un secteur d’activités.

 

 

Les acteurs de l’ESS sont présents dans tous les domaines de l’économie. Leur point commun :
ils intègrent les principes sociaux et solidaires suivants :

  • Economie centrée sur l’humain : la personne et l’objet social sont prioritaires sur le capital
  • Lucrativité limitée : la majorité ou la totalité des excédents est réinvestie dans le projet social de l’entreprise. Des fonds propres impartageables sont constitués.
  • Gestion démocratique : les dirigeants sont élus, les instances de décision sont collectives, le principe « d’une personne = une voix » (et non une action = une voix) est appliqué en assemblée générale comme en conseil d’administration
  • Liberté d’adhésion : chaque personne (physique ou morale) a la possibilité d’adhérer à une structure de l’ESS ou de s’en retirer.
  • Solidarité et utilité sociale, au service du développement durable

 

 

Les entreprises de l’ESS se définissent
selon 5 catégories :

1 Les associations

2 Les coopératives

3 Les mutuelles

4 Les fondations

5 Les sociétés commerciales à vocation d’utilité sociale et qui suivent les principes de l’ESS.

 

 

Les entreprises de l’ESS en France :
chiffres clés

  • 10 % du PIB national
  • 2 383 000 salariés (12,7 % des emplois privés)
  • 24 % de nouveaux emplois depuis 2000 (contre 4,5 % dans les entreprises classiques)
  • 600 000 départs à la retraite d’ici à 2020
  • 90 % des entrepreneurs sociaux envisagent de recruter dans les prochaines années
  • 71 % du budget des entreprises de l’ESS provient de la vente de produits et de services en 2014.

Source : Secrétariat d’Etat au Commerce, à l’Artisanat, à la Consommation et à l’ESS

 

 

 

Nos partenaires